L'entraînement par la musique (phase A)

La sensibilisation musicale de l’ouïe à travers une série de sons harmonieux a un effet positif sur les zones du cerveau qui traitent les émotions.

L’EPA entraîne une régulation modératrice de la production des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, adrénaline) par l’hypothalamus. Le fait de filtrer les hautes fréquences des musiques classiques sélectionnées stimule les canaux sensoriels entre l’ouïe et le cortex cérébral, éléments primordiaux pour le traitement du langage. L’entraînement latéral (une fonction de l’appareil EPA) déplace des images sonores « d’une oreille à l’autre », augmentant ainsi l’attention et la concentration et améliorant l’échange entre les canaux auditifs et les hémisphères cérébraux.

L’entraînement avec des hautes fréquences et l’entraînement latéral (EPA Home) sont particulièrement adaptés aux enfants présentant des troubles de l’attention et de la concentration, des difficultés à trouver les mots, à mémoriser et à apprendre. Grâce aux stimuli acoustiques de l’entraînement par la musique, on observe une nette amélioration dans les cas suivants : sensibilité au bruit et difficultés à filtrer les sources sonores. Cet entraînement s’avère également efficace chez les personnes qui souffrent de problèmes psychologiques, de troubles du comportement et qui présentent des symptômes de surmenage.

Cette méthode consiste à entraîner la perception globale, l’audition stéréophonique, la coordination gauche-droite et la perception latérale. Les déficits de motricité globale et fine peuvent ainsi être compensés.

L'activation de l'écoute

L’enfant a tendance à être plus réactif à la musique le matin; il pourra ainsi commencer sa journée dans les meilleures conditions. Le premier entraînement peut être effectué au lit avant le lever, pendant ou après le petit-déjeuner.

L’entraînement auditif étant aussi efficace quand la musique est jouée à faible volume, les unités d’entraînement supplémentaires peuvent être effectuées librement au cours de la journée. Les enfants scolarisés ont ainsi la possibilité de faire leurs devoirs, un puzzle, du bricolage ou bien jouer durant l’écoute.

Ceci est possible, dans la mesure où l’entraînement musical ne sollicite que les parties subconscientes du cerveau (système limbique, thalamus et hippocampe). Puisqu’aucune attention active n’est nécessaire, le cerveau a encore suffisamment de capacités pour se concentrer sur d'autres activités.

La musique à faible volume peut donc également être écoutée au déjeuner ou le soir au lit.

En écoutant de la musique, votre enfant peut :

  • Se détendre, jouer, lire, peindre, bricoler
  • Manger
  • Faire ses devoirs
  • Faire des activités manuelles ou créatives
  • Jouer à des jeux de société ou toute autre interaction enfant/parents (les casques fournis laissent passer les bruits extérieurs)

Durant l’écoute musicale, il est déconseillé de :

  • Regarder la télé
  • Jouer à l’ordinateur (à l’exception des enfants dépendants aux jeux)